Menu
Modèles
Menu

Porsche France

Dernières informations par la presse

Nouvelle Porsche 911 RSR pour les 24 Heures du MansLa 911 la plus fascinante de tous les temps

Stuttgart. C’est avec un tout nouveau modèle de course GT que Porsche entame la saison 2017. La nouvelle 911 RSR exploite au mieux les latitudes offertes par le règlement GT des 24 Heures du Mans et mise sur une conception légère et sur un moteur six cylindres à plat à la pointe de la technologie, placé en amont de l’essieu arrière. Avec ses quatre litres de cylindrée, ce moteur extrêmement léger, doté d’un système d’injection directe d’essence ainsi que d’une commande de soupapes rigide, se caractérise par sa remarquable efficacité. La nouvelle 911 RSR fera ses débuts sur circuit en janvier 2017 à l’occasion des 24 Heures de Daytona.

« Tout en conservant le design emblématique de la 911, cette nouvelle génération marque l’évolution la plus significative de l’histoire du fleuron de nos modèles GT », explique Frank-Steffen Walliser, vice-président de Porsche Motorsport. En effet, la nouvelle 911 RSR a été intégralement redéveloppée : le châssis, la caisse, le concept aérodynamique, le moteur et la transmission ont été entièrement repensés. Le nouveau concept de motorisation a notamment permis aux concepteurs d’intégrer un large diffuseur qui, associé à l’aileron arrière emprunté à la 919 Hybrid engagée dans la catégorie LMP1, contribue à améliorer nettement la déportance et l’efficacité aérodynamique de la voiture.

« Nous avons sciemment choisi pour la 911 RSR un moteur atmosphérique particulièrement moderne et léger pour offrir à nos ingénieurs une grande liberté dans le développement de ce nouveau modèle de course », déclare Frank-Steffen Walliser. « Par ailleurs, le règlement LM GTE a pour principe de base d’assurer une stricte égalité des chances entre les différents concepts de motorisation, faisant ainsi en sorte que les caractéristiques de couple des moteurs turbocompressés et des moteurs atmosphériques soient ajustées en conséquence. »

En fonction de la taille de la bride d’admission, le nouveau moteur Porsche développe près de 510 ch (375 kW). La transmission de la force motrice aux roues arrière de 31 cm de large est assurée par une boîte de vitesses séquentielle à six rapports, dotée d’un carter en magnésium. Les changements de rapport sont effectués par des palettes de commande au volant. Porsche termine ainsi la mutation de ses voitures de course vers la nouvelle génération de moteurs : après la 911 GT3 R et la 911 GT3 Cup, le fleuron des modèles de course GT Porsche est à son tour à la pointe de la technologie en étant équipé de la même gamme de moteurs six cylindres à plat.

Par le passé, Porsche avait déjà repoussé les limites du concept de la 911. C’était en 1996 avec la 911 GT1. Une audace récompensée en son temps par une performance sportive de premier ordre : en 1998, la 911 GT1 remportait en effet la 16e victoire de la marque au classement général des 24 Heures du Mans. À cette époque, les modèles les plus rapides du circuit relevaient de la catégorie GT1.

Aujourd’hui, pour la première fois, une voiture de course GT Porsche est équipée de systèmes d’assistance de pointe : la nouvelle 911 RSR dispose en effet d’un système d’alerte anticollision à capteur radar baptisé « Collision Avoid System ». Ce système détecte en temps voulu, même dans l’obscurité, la présence des prototypes LMP, qui sont plus rapides sur le circuit, permettant ainsi au pilote d’éviter toute erreur de jugement. L’arceau-cage de sécurité a également été repensé, tout comme le siège de course fixé au châssis, afin d’améliorer la sécurité du pilote. La position du siège n’étant pas réglable, c’est le pédalier qui est ajusté en fonction de la taille du pilote.

La nouvelle 911 RSR bénéficie également de nouveautés particulièrement utiles pour les arrêts techniques au stand. Les éléments de la coque en fibre de carbone peuvent en effet être remplacés en un temps record grâce à des fixations rapides ingénieuses, et les réglages du châssis peuvent être modifiés bien plus rapidement et en toute simplicité.

Par ailleurs, la livrée de la nouvelle 911 RSR tranche radicalement avec celle de ses prédécesseurs : le modèle de course GT arbore la nouvelle livrée du team d’usine qui reprend le langage de conception clair et dynamique de Porsche Motorsport en lui donnant une nouvelle dimension. Vu du ciel, c’est la forme du blason Porsche qui se dessine. Les teintes de base restent le blanc, le rouge et le noir.

Au cours de la saison 2017, la nouvelle 911 RSR devrait participer à 19 épreuves sous la bannière Porsche, ce qui représente plus de 140 heures de course. Porsche alignera deux voitures d’usine sur la grille de départ du Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC), qui comprend l’épreuve des 24 Heures du Mans, ainsi que sur celle du championnat nord-américain d’endurance IMSA Weathertech Championship. Le nouveau modèle fera ses débuts en compétition les 28 et 29 janvier prochains à Daytona, pour l’ouverture de la saison IMSA, dans des conditions pour le moins difficiles. « Nous sommes fin prêts », explique Marco Ujhasi, directeur Sport GT d’usine. « Depuis que le modèle est sorti des ateliers de Weissach en mars dernier, nous avons parcouru plus de 35 000 kilomètres d’essais sur les circuits européens et nord-américains. C’est plus qu’aucun autre modèle de course GT Porsche par le passé. »

Caractéristiques techniques de la Porsche 911 RSR année-modèle 2017

Concept

Voiture de course monoplace destinée à la catégorie LM GTE

Poids/dimensions

Poids : environ 1 243 kg (poids de base conforme au règlement)

Longueur : 4 557 mm (hors splitter, aileron arrière et diffuseur)

Largeur : 2 042 mm (essieu avant) / 2 048 mm (essieu arrière)

Empattement : 2 516 mm

Motorisation

Moteur 6 cylindres à plat refroidi par eau, placé devant l’essieu arrière ; 4 000 cm3, course de 81,5 mm, alésage de 102 mm ; 510 ch (≈ 375kW) en fonction de la bride d’admission; technologie quatre soupapes ; injection directe d’essence ; lubrification à carter sec ; volant d’inertie monomasse ; limiteur de régime moteur ; accélérateur électronique.

Transmission

Boîte séquentielle à crabots 6 rapports ; configuration longitudinale à deux arbres avec des pignons coniques ; dispositif électrique de changement de rapport ; palettes de commande au volant ; carter de boîte de vitesses en magnésium ; blocage de différentiel à lamelles avec viscocoupleur ; embrayage de course à trois disques en fibre de carbone.

Caisse

Caisse en alliage léger d’aluminium et d’acier ; bagues intégrées au toit pour permettre le levage de la voiture ; trappe de toit amovible ; réservoir à essence FT3 situé à l’avant ; arceau-cage de sécuritémécanosoudé ; siège conforme FIA 8862-2009, fixé au châssis (position non réglable) ; harnais de sécurité 6 points compatible HANS ; pédalier réglable en longueur ; pièces rapportées en PRFC remplaçables rapidement ; aileron arrière à fixation col de cygne ; système de levage à quatre vérins pneumatiques avec soupape de sécurité ; extincteur à déclenchement électronique ; pare-brise chauffant.

Châssis

Essieu avant : essieu à double triangle ; amortisseurs antivibratoires quatre voies ; doubles ressorts hélicoïdaux (ressorts principaux et auxiliaires) ; barre antiroulis ajustable des deux côtés ; direction assistée électro-hydraulique

Essieu arrière : sous-châssis intégréà double triangle ; amortisseurs antivibratoires quatre voies ; doubles ressorts hélicoïdaux (ressorts principaux et auxiliaires) ; barre antiroulis ajustable des deux côtés ; arbres à joints tripodes.

Freins

Deux circuits de freinage séparés pour les essieux avant et arrière, réglables à l’aide d’un système d’équilibrage.

Essieu avant : étriers de freins monobloc six pistons en aluminium à couplage rapide ; disques de freins en acier ventilés de 390 mm de diamètre ; garnitures de freins de course ; circuit de refroidissement des freins optimisé.

Essieu arrière : étriers de freins monobloc quatre pistons en aluminium à couplage rapide ; disques de freins en acier ventilés de 355 mm de diamètre ; garnitures de freins de course ; circuit de refroidissement des freins optimisé.

Jantes et pneumatiques

Essieu avant : jantes monobloc en alliage léger, 12,5J x 18 ET 25 avec écrou central ; pneus Michelin Slick 30/68-18.

Essieu arrière : jantes monobloc en alliage léger, 13J x 18 ET 37 avec écrou central ; pneus Michelin Slick 31/71-18.

Systèmes électriques

Central Logger Unit Cosworth ; volant multifonction en PRFC avec afficheur intégré, verrouillage rapide et palettes de commande ; système d’alerte anticollision ; générateur à régulateur de charge avec batterie LiFePo4 ; phares à LED ; feux arrière et feux de pluie à LED ; éclairage du numéro et Leader Light System ; lumière noire dans l’habitacle ; rétroviseurs extérieurs à réglage électrique avec fonction mémoire ; système de contrôle de la pression des pneus (TPMS) ; poche à eau ; climatisation ; bandeau de commande avec inscriptions fluorescentes sur la console centrale.

Des photographies de la nouvelle Porsche 911 RSR sont disponibles pour les journalistes accrédités sur la base de données Porsche destinée à la presse (https://presse.porsche.de). Le fil Twitter @PorscheRaces publie les actualités et les photographies des événements Porsche Motorsport en direct des circuits du monde entier. Le guide média Motorsport numérique est disponible à l’adresse https://presse.porsche.de/motorsport.

D’autres contenus sont disponibles sur la plateforme Porsche destinée aux journalistes, aux blogueurs et aux agrégateurs de contenu à l’adresse www.newsroom.porsche.com. Des vidéos sont également publiées sur www.vimeo.com/porschenewsroom.

16/11/2016